Une fois la décision prise, je me suis déplacée en Roumanie pour effectuer certaines démarches administratives difficiles à finaliser depuis la France.

J'ai été récompensée de tous mes efforts lorsqu'elle débuta ses études en ROUMANIE.

Elle a terminé son cursus avec succès, dont une année dans une université allemande partenaire ainsi que de nombreux stages dans des hôpitaux du monde entier.

A cette époque, je dois avouer que nous n'étions par encore tout à fait rassurés par la qualité de l'enseignement roumain mais les notes qu'elle a obtenues en Allemagne ont fait totalement disparaître cette angoisse. Elle est maintenant un médecin généraliste accompli.

Quand en 2019, ma fille cadette décida de quitter son travail d'ingénieur pour devenir médecin, c'est tout naturellement qu'elle s'est tournée vers la Roumanie avec tout mon soutien maternel et administratif.

C'est donc avec une confiance certaine dans la qualité de l'enseignement roumain que je vous propose mon expérience et mes services pour que tout comme eux vous réussissiez.

Nous vous proposons également la possibilité d'étudier en Bulgarie où nous avons également des correspondants fiables mais dans ce cas les admissions se font sur concours.

Nous les conseillons aux futurs étudiants dont les résultats pré baccalauréat ne seront peut-être pas suffisants pour intégrer une université roumaine.

Nous vous donnerons les outils pour vous préparer au concours mais ensuite ce sera à vous de travailler pour réussir.Il existe de nombreux pays européens qui proposent des études de médecine, la Bulgarie nous parait un bon choix du fait d'une part des frais de scolarité relativement abordables et d'autre part du fait de la qualité de l’enseignement.

Equipe EuroEtudes Project A propos
Equipe EuroEtudes Project A propos

Qui sommes nous ?

Mon parcours

Il a commencé il y a tout juste 11 ans, ma fille aînée alors âgée de 18 ans et excellente élève a eu le sentiment qu'étudier la médecine en France n'était pas fait pour elle.

Elle était convaincue qu'elle ne saurait pas gérer le stress de la PACES, tout comme de nombreux étudiants en France.

Je ne pouvais pas la laisser abandonner son rêve et j'ai donc entrepris de faire des recherches sur internet.

De liens en liens, de posts en posts, j'ai découvert que la Roumanie depuis quelques années avait ouvert les portes de ses universités de médecine aux étudiants étrangers. Bien qu'angoissante, cette possibilité ouvrait une immense espérance sur l'avenir.